Au Bas-Saint-Laurent: La FTQ et le NPD unis pour sauver les Fonds de travailleurs

AU BAS-SAINT-LAURENT : LA FTQ ET LE NPD UNIS POUR SAUVER LES FONDS DE TRAVAILLEURS

Le gouvernement conservateur doit reculer sur l’abolition du crédit d’impôt

RIMOUSKI –  Le député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques et porte-parole adjoint de l’opposition officielle en matière de Finances, Guy Caron, le député de Montmagny—L'Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Petites entreprises et de Tourisme, François Lapointe ainsi qu’Alain Harrisson représentant du Conseil régional FTQ - Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Les-Îles ont présenté mercredi les prochaines actions qui seront entreprises afin de forcer le gouvernement conservateur à reculer quant à son intention d’abolir le crédit d’impôt pour les épargnants qui choisissent d’investir dans les fonds de travailleurs.

«La décision désastreuse des conservateurs d’éliminer le crédit d’impôt de 15% affectera la classe moyenne et sa capacité à épargner pour la retraite», affirme le député Caron.

 

« Abolir ce crédit est un choix purement idéologique qui n’est pas fondé sur une analyse rigoureuse. Cela privera nos PME d’un soutien important à leur croissance, nuisant à la création d’emploi dans la région. Avec plus de 10 milliards de dollars investis par les Fonds, c’est le coeur de notre modèle économique qui est remis en question » souligne le député Lapointe.

« Une étude des firmes Sécor et KPMG révèle que les retombées économiques des emplois créés et sauvegardés par des investissements du Fonds de solidarité permettent au gouvernement fédéral de récupérer les sommes consentis en crédit d’impôt sur un horizon de trois ans. Les conservateurs devraient tirer leçon de cette étude et nous appuyer dans nos efforts visant à répondre aux besoins criants d’épargne retraite des Québécois tout en aidant les PME à relever leurs défis sans cesse grandissants. Pourquoi sabrer dans ce modèle qui a déjà fait ses preuves?» A déclaré Alain Harrisson.

«C’est une attaque directe contre le Québec puisque c’est ici que ces fonds sont les plus importants. En effet, sur une compression de 350 millions de dollars, 312 millions toucheront le Québec, indique M. Caron. C’est un autre exemple flagrant qui prouve que les conservateurs abandonnent notre région.»

La FTQ et le NPD dénoncent cette décision et feront tout pour forcer le gouvernement conservateur à reculer. Une pétition a été lancée et est disponible au bureau de circonscription des députés François Lapointe et Guy Caron. Cette pétition est aussi disponible sur le site web : petition.npd.ca/fondstravailleurs qui a été lancé afin d’informer la population des effets néfastes sur l’économie de cette décision unilatérale des conservateurs. Une tournée des régions sera également organisée par la FTQ afin de mobiliser la population autour de cette importante question. Les gens sont finalement invités à signifier leur désaccord directement au ministre Jim Flaherty en se rendant sur le site suivant : http://www.fondsftq.com/moncredit.

«En travaillant ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement. Faisons-le pour les épargnants, les retraités qui vivent des revenus de ces fonds et pour les entreprises d’ici qui comptent sur ces capitaux», concluent les trois intervenants.