Biographie

Au début du mois d’octobre 2017, suite à l’élection du nouveau chef du Nouveau Parti Démocratique, Guy Caron a été nommé Chef parlementaire, rôle qu’il accomplit encore à ce jour. Il est également chargé des rôles de porte-parole en matière d’énergie et d’affaires intergouvernementales.

Originaire de Rimouski, Guy Caron a  la région à cœur et maintient une voix forte pour le milieu rural à Ottawa. L’année dernière, il a déposé le projet de loi C-274; loi modifiant la Loi de l’impôt sur le revenu visant à faciliter le transfert de petites entreprises ou de sociétés agricoles ou de pêche entre les membres d’une famille. Plus précisément, ce projet aurait permis aux propriétaires et aux acheteurs d’une même famille de jouir des mêmes droits et privilèges que s’il s’agissait d’une transaction entre deux personnes n’ayant aucun lien de parenté.

Il a également travaillé à la rétrocession de certains quais de la région, afin qu’ils puissent enfin être réparés. Il a aussi fait beaucoup de démarches afin d’améliorer l’accès aux réseaux de téléphonie cellulaire dans les régions.

C’est d’abord grâce au message rassembleur de Jack Layton, que Guy Caron a décidé de s’engager en politique. Il s’est rapidement impliqué dans la campagne et dès lors il  a milité au sein du parti. C’est en 2004 qu’il a décidé de se lancer et de se présenter sous la bannière néo-démocrate dans sa région natale dans la circonscription de Rimouski.

Guy Caron a été élu pour la première fois, en 2011, dans la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques. Rapidement, il s’est démarqué et a occupé un rôle important au sein du caucus du NPD. Il a été nommé porte-parole du parti en matière d’énergie et de ressources naturelles ainsi que porte-parole adjoint en matière de finances.

En 2015, il a  été réélu pour un second mandat en profitant de la confiance renouvelée des habitant.es de la circonscription. C’est lors de ce mandat que Guy Caron a  été choisi comme porte-parole en matière de Finances ainsi que porte-parole adjoint en matière de pêches, océans et garde côtière; des dossiers importants qu’il a su défendre avec acharnement en mettant en avant les intérêts des canadiens et canadiennes.  

Le parcours de Guy Caron dévoile  son intérêt pour les affaires publiques. Il a quitté Rimouski à 19 ans pour aller étudier à Ottawa où il s’est découvert une passion pour l’économie et la politique étudiante. Pendant ses études à Ottawa, il est devenu président de la Fédération des étudiants de l’université d’Ottawa, puis, en 1994, président de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants. Il n’avait jamais parlé anglais avant d’entrer à l’Université d’Ottawa mais il a appris l’anglais si rapidement qu’il a été nommé conseiller d’étage de l’une des résidences universitaires. Après l’obtention de son baccalauréat en communications, il a obtenu une maîtrise en économie à l’université du Québec à Montréal.

C’est lors de ses études en sciences pures au Cégep de Rimouski qu’il a initialement démontré son intérêt pour les affaires locales en devenant journaliste pour les stations de radio CKLE et CKMN-FM et pour les journaux Progrès-Écho et Rimouskois.

Il a fait ses premiers pas sur le marché du travail en Ontario. Il a occupé le poste de directeur des relations avec les médias francophones à la Fondation canadienne de relations raciales. Par la suite, il est devenu recherchiste et économiste au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP) où il a été responsable des questions ayant trait à l’industrie forestière. Ses premières expériences témoignaient déjà de son enthousiasme pour la fonction publique et la défense des droits des travailleurs.

Grace à ce parcours, Guy Caron se distingue en tant que chef parlementaire par sa finesse, ses connaissances des affaires publiques et son expertise en matière d’économie. Il continuera à se battre pour à mettre les régions du Québec de l’avant au sein du NPD ainsi qu’à l’échelle nationale.