Budget fédéral: Nos régions abandonnées par les conservateurs, dit le NPD

OTTAWA — Alors que Stephen Harper avait promis d’en faire plus pour réduire le chômage et aider les familles à joindre les deux bouts, son budget n'offre aucune solution aux défis économiques et sociaux auxquels nous faisons face, dénonce le NPD.

«Ce budget est une vraie farce, martèle le président du caucus québécois du NPD, Robert Aubin. On nous promet des emplois, et on nous sert encore l’austérité qui mine la reprise économique.»

L’année dernière, les conservateurs avaient prédit une croissance économique qui n’est jamais venue. Ils ont surestimé les chiffres de croissance de plus de 35% et ont été incapables de contenir le déficit total du compte courant qui a atteint 67 milliards de dollars, un record. Les économistes prédisent maintenant que cette année sera encore pire.

«M. Harper n’écoute personne et abandonne le Québec. Il s’attaque aux pensions, aux soins et à l’assurance-emploi, et feint de ne pas voir les dangers qui guettent notre économie, ajoute le porte-parole adjoint en matière de finances, Guy Caron.»

Quant aux infrastructures, le NPD rappelle que les investissements fédéraux sont loin d’être suffisants. «Le déficit de financement en infrastructures s'élève à 123 milliards de dollars, rappelle Guy Caron. Les villes ont besoin d'un financement sûr et prévisible pour bien planifier leurs travaux de construction et d’entretien. Les conservateurs gouvernent pour leurs petits amis, mais ignorent les priorités de millions de Canadiens.»