Institut Maurice-Lamontagne: Guy Caron dénonce les attaques conservatrices contre la science

OTTAWA — Le député néo-démocrate Guy Caron (Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques) a dénoncé aujourd’hui les compressions des conservateurs au département d’écotoxicologie de l’Institut Maurice-Lamontagne, lors d’une déclaration à la Chambre des communes.

« Ces coupures causeront un très grand tort à l’environnement a lancé M. Caron. L’inquiétude règne déjà après la découverte d’un nombre anormalement élevé de cadavres de bélugas, de poissons et de fous de Bassan dans l’écosystème du fleuve St-Laurent. En se privant de l’expertise de ces professionnels, comment est-ce que les scientifiques pourront faire leur travail et mener leurs recherches? »

En effet, les conservateurs ont congédié le deux tiers des scientifiques qui travaillaient au sein de ce département de l’Institut Maurice-Lamontagne. Cet organisme reconnu étudie depuis des années les polluants marins. « La protection du Fleuve St-Laurent et de son écosystème est un enjeu majeur. Nous avons besoin de données scientifiques fiables et indépendantes pour le protéger. Les conservateurs ne comprennent-ils donc pas que leurs coupes en science font mal aux collectivités partout au pays? »


Alors que reprend la session parlementaire à Ottawa, le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques n’a pas manqué de saisir l’occasion de demander au gouvernement de rendre des comptes sur cette question.