La fermeture de la bibliothèque de l'Institut Maurice-Lamontagne contrevient à la loi aux langues officielles

RIMOUSKI – Un récent rapport du Commissaire aux langues officielles sur la fermeture de la bibliothèque de l’Institut Maurice-Lamontagne démontre une fois de plus le côté essentiel de cette institution, selon le député néo-démocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron.

«On soutient depuis longtemps que cette coupe irresponsable des conservateurs va nuire aux francophones de tout le pays, explique M. Caron. On sait maintenant grâce au rapport du Commissaire que cela contrevient carrément à la Loi sur les langues officielles. Cette fermeture irréfléchie doit être annulée.»

Le rapport démontre clairement qu’en décidant de fermer la bibliothèque de l’Institut Maurice-Lamontagne, le ministère des Pêches et Océans n’a pas pris en compte les besoins de la communauté scientifique francophone, et invite le gouvernement à reconsidérer sa décision.

«C’est déplorable que les francophones paient le prix de ce énième chapitre dans la guerre conservatrice contre la science, se désole le député Caron. Il faut que la destruction de documents irremplaçables et la fermeture de ce joyau scientifique cessent immédiatement.»

L'Institut Maurice-Lamontagne (Source: Pêches et Océans Canada)  

L'Institut Maurice-Lamontagne (Source: Pêches et Océans Canada)