Le NPD Lance La Campagne notre Région Abandonnée”

Après avoir fait campagne avec le slogan “Notre région au pouvoir”, les conservateurs ont complètement abandonné le Bas-Saint-Laurent


RIMOUSKI — Le NPD lance aujourd’hui une grande campagne pour rappeler à l’ordre le gouvernement conservateur, qui s’est présenté comme le champion des régions lors de l’élection de mai 2011 mais qui a complètement renié ses promesses et gouverne contre les intérêts du Bas-Saint-Laurent et de tout l’Est-du-Québec.

«Lors des élections de mai 2011, le slogan des conservateurs pour leur campagne au Québec était “Notre région au pouvoir”, rappelle le député Guy Caron (Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques). Stephen Harper avait dit : “Un gouvernement conservateur majoritaire et stable sera à l’écoute des préoccupations des Québécois de toutes les régions et protégera leurs intérêts en se concentrant sur la relance économique (et) la création d’emplois (…)”. Près de deux ans après les élections, force est de constater que le gouvernement a renié sa promesse.»

«En fait, les conservateurs ont fait exactement le contraire de ce qu’ils avaient promis. Ce qu’ils font nuit aux régions. Les industries saisonnières, fondamentales pour l’économie d’ici, sont déjà affectées par l’odieuse réforme de l’assurance-emploi et verront leurs ressources humaines déstructurées si les conservateurs ne reculent pas rapidement. Ce sont des dizaines de régions et des milliers de travailleurs qui vivent une douloureuse incertitude quant à leur avenir», ajoute le député François Lapointe (Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup).

Les conservateurs ont complètement abandonné l’industrie forestière québécoise. Le gouvernement a aussi démantelé les protections environnementales de nos lacs et rivières, abolit la protection des habitats des poissons. Il ferme le Centre de recherche et de sauvetage de Québec, mettant en danger les utilisateurs du fleuve Saint-Laurent. C’est une attaque directe envers nos pêcheurs et nos plaisanciers, si importants pour notre industrie touristique.

Pire, les conservateurs centralisent les bureaux régionaux de l’Agence de développement économique dans les grands centres, déménagent des bureaux de Service Canada d’un important centre régional comme Rimouski et ferment des bureaux satellites dans de petites municipalités comme Saint-Pamphile. Ils réduisent les services de Postes Canada et s’attaquent au transport ferroviaire en coupant le budget de Via Rail. Aussi, le gouvernement Harper a choisi de procéder à la fermeture de la bibliothèque de l’Institut Maurice-Lamontagne et d’abolir le Programme national de développement des archives. «Comment voulez-vous que nos régions puissent assurer leur développement économique si on leur retire ces outils?» lance M. Caron.

Alors que la survie de nos régions est en jeu, le NPD lance aujourd’hui une campagne qui, avec la participation du public, va rappeler au gouvernement conservateur ses promesses envers la population, envers nos régions. Des pancartes “Notre région abandonnée”, pastichant la campagne conservatrice de 2011 seront disponibles pour rappeler Stephen Harper à l’ordre.

«Ensemble, envoyons un message clair au gouvernement conservateur : nos régions, on y tient! On ne restera pas les bras croisés devant un Stephen Harper qui a décidé d’abandonner nos régions comme cela», ajoute M. Lapointe.

La population est invitée à visiter le site Internet www.notreregionabandonnee.ca pour en apprendre plus sur les attaques des conservateurs contre nos régions.

La campagne s’étendra aussi sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, sur Twitter, les gens pourront afficher des photos des plus beaux paysages des régions du Québec avec le message qu’ils veulent envoyer à Stephen Harper.