Les conservateurs augmentent l'impôt des caisses populaires

La mesure cachée dans le dernier budget fera mal aux caisses de l'Est-du-Québec!

Le taux d’imposition des caisses populaires va bientôt doubler d’ici 2015 et pourrait atteindre 28 % déplore le NPD, qui demande au gouvernement conservateur de reculer au plus vite sur cette mesure cachée qui nuira à la région.

Un rapport publié par la firme Deloitte met la lumière sur les effets du dernier budget Flaherty, qui cache un changement draconien de l’impôt des caisses populaires comme le Mouvement Desjardins qui est très présent dans tout l’Est-du-Québec.

«On se demande vraiment s’il s’agit d’une simple erreur qui se serait glissée dans le budget ou d’une attaque en règle contre les coopératives de crédit», indique Guy Caron (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques), porte-parole adjoint du NPD en matière de finances.

«Ce qui est certain, c’est que si les conservateurs ne prennent pas leurs responsabilités en révisant ce changement immédiatement, cela va coûter cher aux économies de nos régions qui dépendent beaucoup de la vigueur du mouvement coopératif, ajoute pour sa part le député François Lapointe (Montmagny—L'Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup). Cette hausse majeure ne touche pas les grandes banques canadiennes, seulement les caisses populaires! Dans les petites communautés, les caisses soutiennent en majeure partie le financement des PME et les prêts hypothécaires. Les conservateurs vivent sur quelle planète?»

«Nous sommes prêts à donner le bénéfice du doute aux conservateurs que ce n’est qu’une simple erreur qui sera corrigée, conclut Philip Toone (Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine). Mais c’est ce qui arrive quand le budget fédéral est adopté à toute vapeur par le gouvernement avec des projets de loi mammouths : les parlementaires n’ont pas le temps de faire le travail de vérification!»