Les conservateurs paieront le prix pour le projet de loi mammouth

 

LES CONSERVATEURS PAIERONT LE PRIX POUR LE PROJET DE LOI MAMMOUTH, PRÉVIENT GUY CARON

 

OTTAWA — Le projet de loi mammouth sur l’exécution du budget soulève une telle inquiétude dans la population que les conservateurs pourraient en payer le prix, a prévenu le député néo-démocrate Guy Caron (Rimouski‒Neigette‒Témiscouata‒Les Basques) cet après-midi à la Chambre des communes.

 

Resserrement de l’assurance-emploi, réécriture de la Loi sur les pêches, report de l’âge de la retraite de deux ans, annulation de nombreuses protections environnementales: la liste des modifications majeures introduites par le projet de loi C-38 est absolument scandaleuse, selon M. Caron.

 

«Une loi budgétaire, ce n’est pas un panier d’épicerie dans lequel on met tout ce qu’on veut. Pourtant, la loi cheval de Troie des conservateurs passe la hache un peu partout», a-t-il lancé.

 

«Mais la population n’est pas dupe, a rappelé M. Caron. Elle voit bien toutes les couleuvres qu’on tente de lui faire avaler dans ce projet de loi irréfléchi. Elle entend les os craquer quand le premier ministre tord le bras de ses députés d’arrière-ban pour leur faire accepter l’inacceptable. À semer du vent, on récolte la tempête. Et la tempête est bien commencée!»

 

M. Caron a fait cette déclaration alors que le NPD se prépare à mener une lutte parlementaire de tous les instants contre l’adoption de ce projet de loi. Il y aura cette semaine entre 67 et 159 votes sur plusieurs centaines d’amendements. Le processus pourrait durer près de 22 heures consécutives.

 

-30-