QUAND LES LIBÉRAUX TOURNENT LE DOS À L'ENVIRONNEMENT

L’environnement est un enjeu essentiel pour le NPD, et nous allons continuer à nous battre dans ce sens. La semaine dernière lors des périodes des questions, Guy Caron a manifesté son désaccord à plusieurs reprises avec les politiques libérales dans le dossier Trans Mountain.

Nous devons arrêter de construire de nouveaux oléoducs et de subventionner cette industrie. Les revenus et emplois de l’industrie des combustibles fossiles ne sont pas éternels et il est primordial de changer de direction. Il est temps de commencer à investir dans l’industrie verte pour créer des emplois durables.

Nous devons accompagner les travailleurs, les travailleuses et les entreprises du secteur des énergies fossiles vers une reconversion. Si nous ne faisons pas le choix de la transition dès maintenant, ce sont toutes les personnes qui dépendent de ce secteur qui se trouveront au pied du mur quand cette source d’énergie sera épuisée.  

Les libéraux continuent de répéter qu’ils ne veulent pas choisir entre économie et environnement, alors qu’en réalité ils ont déjà choisi de tourner le dos à l’environnement avec le rachat d’un oléoduc. Le NPD a le courage de faire le choix d’allier l’économie et l’environnement en encourageant une économie verte et durable, qui pourra perdurer. Faire des choix économiques à court terme, c’est entraver le futur des Canadiens et Canadiennes. Le secteur des énergies vertes et du développement durable est en pleine croissance. Se priver d’un atout aussi important dans les prochaines décennies est un mauvais choix, nous avons les moyens de faire preuve d’audace et d’initiative pour garantir l’avenir de nos enfants.  

Il a fallu aux libéraux, l’annonce de la décision de la Cour Suprême qui invalide le projet d’extension pour qu‘ils réalisent la sous-évaluation des impacts environnementaux et le manque de volonté dans la consultation des peuples autochtones.

Le NPD estime que n’importe quel projet d’infrastructure qui doit passer sur des terres appartenant aux peuples autochtones doit être d’abord et avant tout un partenariat avec les communautés locales. Les Canadiens et les Canadiennes doivent pouvoir compter sur le gouvernement pour qu’il s’engage en faveur d’un avenir durable tout en respectant la volonté des communautés autochtones.

La longue liste de promesses brisées par Justin Trudeau continue de s’allonger : les considérations environnementales n’en sont qu’un exemple. Le gouvernement libéral a reculé sur l’arrêt des subventions pour les énergies fossiles, la protection intégrale de la gestion de l’offre, la réforme électorale et le respect de la voix des Premières Nations mais nous continuerons à les talonner et à représenter les intérêts des Canadiens et Canadiennes.