Réduction de service à VIA Rail: les compressions nuiront à l'économie de la région

RÉDUCTION DE SERVICE À VIA RAIL: LES COMPRESSIONS NUIRONT À L’ÉCONOMIE DE LA RÉGION, DÉNONCE LE NPD Les députés Philip Toone et Guy Caron s’insurgent contre la décision de diminuer de moitié le service ferroviaire dans l’Est-du-Québec

 

RIMOUSKI – L’Est-du-Québec fera les frais des compressions irréfléchies infligées à Via Rail par le gouvernement conservateur, dénoncent les députés néo-démocrates Philip Toone (Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine) et Guy Caron (Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques).

 Via Rail a en effet annoncé aujourd’hui la suppression de la moitié des départs desservant le Bas-St-Laurent et la Vallée-de-la-Matapédia. Lorsque les changements prendront effet à l’automne, il n’y aura plus que trois départs par semaine dans chaque direction. Cette décision fait suite aux compressions budgétaires récemment imposées au transporteur ferroviaire par le gouvernement de Stephen Harper.

 «Les conservateurs se vantent d’être de bons gestionnaires de l’économie, indique M. Caron. Mais nous avons aujourd’hui une preuve du contraire. Ces compressions nuiront à nos communautés, lesquelles dépendent du transport ferroviaire pour se développer et prospérer. C’est une mauvaise décision qui montre une fois de plus que les conservateurs ont abandonné le Québec.»

 Les conséquences de cette décision seront d’autant plus désastreuses que 200 emplois seront abolis à Via Rail. «Comment les conservateurs peuvent-ils dire qu’ils sont là pour les régions? ajoute M. Toone. Leur règne n’est qu’une suite de mauvaises décisions et d’erreurs absurdes. Les gens d’ici font beaucoup d’effort pour développer l’économie locale, mais les conservateurs gâchent tout avec leurs mesures d’austérité mal ciblées.»

 -30-