RENTRÉE PARLEMENTAIRE 2018

Je suis de retour à Ottawa et j’ai plusieurs priorités pour cette session parlementaire. Voici quelques-uns des enjeux qui marquent cette rentrée tant au niveau fédéral que local.

LA RENÉGOCIATION DE L’ALÉNA

La renégociation de l’ALÉNA menace le système de la gestion de l’offre, qui est essentiel pour nos producteurs et pour l’agriculture locale. Ce modèle mis en place il y a plus de quarante ans nous a permis de soutenir de nombreuses exploitations à taille humaine et un ensemble de savoir-faire locaux. Le gouvernement Trudeau a affirmé son soutien à ce système, mais il parle aussi de concessions nécessaires dans le cadre des ententes commerciales. Il est important pour moi de veiller à ce que le gouvernement libéral  protège la gestion de l’offre dans son intégralité.

COUVERTURE CELLULAIRE 

La rentrée parlementaire me permettra également de mettre de la pression auprès du gouvernement concernant l’avancée du dossier des télécommunications, qui est capital à de nombreux égards. La couverture cellulaire est un enjeu essentiel qui a trop longtemps été mis de côté. Elle doit largement être améliorée pour la santé, la sécurité et la qualité de vie de nos citoyens ainsi que pour l'attractivité et le dynamisme de notre région. 

ÉNERGIE  

Ces prochains mois seront également marqués par le dossier énergétique. Après la décision de la Cour d'appel fédérale de suspendre les travaux d'élargissement de l’oléoduc Trans Mountain le 30 août dernier, le dossier prend de l’ampleur. Rappelons que le gouvernement fédéral avait acheté ce même pipeline le printemps dernier pour 4.5 milliards de dollars avec l’intention d’en terminer son expansion. Les autorités ont mal mesuré l'impact environnemental du projet, c’est une source d’énergie salissante et d’autres avenues sont possibles. Il est temps de faire preuve de courage en arrêtant d’investir dans  les énergies fossiles et en les remplaçant par des énergies vertes.

RETOUR SUR L’ÉTÉ 2018

J’ai passé l’été à vos côtés dans notre circonscription et j’ai entendu vos interrogations, vos difficultés et vos recommandations. J’ai eu l’occasion de discuter avec vous de l’avenir du système de la gestion de l’offre, de vos inquiétudes pour vos fermes et vos commerces. Vous avez souligné la nécessaire revitalisation de notre région, qui passe par le développement et la valorisation des emplois locaux. Je me suis également entretenu avec certains d’entre vous quant aux conséquences graves du trou-noir de l’assurance-emploi et des rééchelonnages d’allocations. Le NPD se bat pour que l’assurance emploi soit accessible à tous les Canadiens et les Canadiennes qui en ont besoin. Actuellement,  seulement quatre travailleurs au chômage sur dix sont couverts, et je vais continuer à mettre la pression sur les libéraux pour que cette injustice soit corrigée au plus vite. 

Je suis heureux de pouvoir retourner à la Chambre des communes avec ces enjeux comme priorité.  Je suis déterminé à continuer à vous représenter le plus justement possible. Je vous invite à me transmettre vos avis au cours de cette session parlementaire, car ils sont capitaux dans mon travail quotidien. Mes collègues néo-démocrates et moi sommes déterminés à montrer une opposition frontale au gouvernement ces prochains mois.