TROU-NOIR DE L’ASSURANCE-EMPLOI, LA SITUATION EST INQUIÉTANTE POUR LES TRAVAILLEURS

Rimouski -  Malgré les promesses de Justin Trudeau de régler les problèmes de l'assurance-emploi, des travailleurs saisonniers vont se retrouver une fois de plus sans revenu dès cet hiver. Le taux de chômage ayant diminué dans la région a entraîné une diminution de l’admissibilité à l’assurance-emploi. Lorsque le taux de chômage change, le nombre d’heures assurables requises pour avoir droit aux prestations change.

«  La situation est inquiétante pour les travailleurs saisonniers. En février 2017, le ministre Duclos avait dit qu’après le dépôt du budget, il allait se pencher sur la problématique du trou noir de l’assurance-emploi, mais force est de constater qu’aucune mesure n’a été prise pour régler le problème », déplore Guy Caron. 

Rappelons que 15 000 travailleurs canadiens sont touchés par cette situation, donc près de 40% d’entre eux seraient Québécois.

« Nous demandons au ministre Duclos de mettre en place une mesure d’urgence de 10 semaines additionnelles de prestations pour cette année et de revoir sans plus tarder les règles de calculs qui pénalisent nos travailleurs saisonniers. Cela doit changer, car il y a une incohérence dans le calcul des prestations. Il s’en va de la qualité de vie des travailleurs saisonniers ainsi que de leurs familles», conclut Guy Caron.