Une pétition de 70 000 signatures pour appuyer les fonds de travailleurs


L’attaque du gouvernement conservateur contre les fonds de travailleurs ne passe pas dans la population, a confirmé ce lundi le porte-parole adjoint du NPD en matière de finances, Guy Caron, en présentant une pétition rassemblant pas moins de 70 000 signatures.

« Les fonds de travailleurs sont un outil d’épargne important pour la retraite de milliers de Canadiens, a indiqué Guy Caron. Non seulement ces fonds investissent-ils dans les PME pour créer de l’emploi, mais ils sont essentiels comme source de capital de risque pour dynamiser des secteurs de pointe de notre économie. »

Le gouvernement conservateur a annoncé dans son budget de mars 2013 qu’il allait éliminer les avantages fiscaux dont bénéficient les fonds de travailleurs comme le Fondaction ou le Fonds de solidarité.

M. Caron était accompagné de l’Association canadienne du capital de risque. « Le gouvernement supprimerait un élément d’infrastructure essentiel à l’écosystème entrepreneurial et du capital de risque en général. Voilà qui semble contraire aux orientations du Plan d’action pour le capital de risque, qui encourage l’apport de nouveaux capitaux dans ce domaine et une plus grande disponibilité du capital de risque », a déclaré M. Richard Remillard, Directeur exécutif.

Le fait que cette pétition ait réussi à rallier plus de 70 000 personnes prouve que le geste idéologique des conservateurs choque. « Le ministre des Finances, Jim Flaherty, s’il est à l’écoute, doit maintenant poser le geste ce qui s’impose: reculer et annuler cette mesure qui nuira à l’économie québécoise et canadienne », a conclu M. Caron.